Espace Abonnés
Offres Adjib
Entreprise
Infos et loisirs
Tourisme
Sortir à Djibouti
Utiles et Pratiques
Informations pratiques
 

  Actualité Nationale

Avec


Don de machines à coudre aux femmes de Daasbiyo

Dans le cadre du projet de Renforcement des Moyens de Subsistance et de Réduction de la Vulnérabilité des Communautés Pastorales (PRMSRVCP- DRY-LAND), quelque 18 machines à coudre dont 3 machines électriques ont été remises à une quinze femmes villageoises de la localité rurale de Daasbiyo.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le gouvernement Djiboutien et la Banque Islamique de Développement (BID) qui soutient le projet PRMSRVCPDRY-LAND

A cette occasion, un atelier de formation sur la couture en faveur des 15 femmes bénéficiaires a débuté lundi dernier et se poursuivra jusqu’au 11 novembre 2019. Il relève de la mise en oeuvre des activités dudit projet dans le domaine du renforcement des capacités des populations de cette localité rurale. Et particulièrement des femmes dans le but de leur permettre d’exercer des activités génératrices de revenus afin de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie. Notons que quinze machines à coudre à pédale et trois machines électriques ont été fournies.

Cette remise de don et le lancement de cet atelier d’apprentissage des méthodes de confection de vêtements ont vu la participation du préfet de la région, Moussa Aden Miganeh, et de l’équipe de coordination de ce projet, de la responsable de l’antenne régionale de l’UNFD, Wilo Ibrahim, et le chef du village de Daasbiyo, ainsi que des femmes bénéficiaires des machinesà coudre.

Le préfet de la région d’Ali-Sabieh a souhaité la bienvenue aux responsables du projet de Renforcement des Moyens de Subsistance et de Réduction de la Vulnérabilité des Communautés Pastorales en République de Djibouti (DYR-LAND)) tout en les remerciant pour les efforts déployés en vue de la mise en oeuvre des activités prévues dans ce projet à Daasbiyo. Il a exhorté les femmes bénéficiaires à tirer profit du savoir-faire qu’elles auront acquis et de faire le meilleur usage de ces machines à coudre.

Pour sa part, le coordinateur national adjoint du projet a informé l’assistance des actions déjà réalisées et celles prévues dans le cadre de ce projet en faveur des habitants du village de Daasbiyo. Il a cité notamment la construction de trois poulaillers et la fourniture en cours de poules pondeuses et les suppléments nutritifs, la construction d’un nouveau forage et d’une adduction d’eau potable de 8.8 km depuis le forage jusqu’au village de Daasbiyo et la fourniture de trois véhicules pour les transports scolaires notamment des enfants dans les campements autour du village de Daasbyo, pour les évacuations médicales ainsi que l’acheminement des produits agricoles de la localité vers le chef lieux et la capitale. Il faut souligner que le transport scolaire s’inscrit dans le cadre de la scolarisation des enfants des campements environnants éloignées de la localité de Daasbiyo. Ceci contribue à améliorer le taux de scolarisation des enfants de la région.

Par ailleurs, le coordinateur national adjoint du projet a annoncé pour bientôt la dotation de 500 chèvres de race locale et une vingtaine de boucs de race alpine importés du Kenya pour l’amélioration génétique et l’augmentation de la production de lait par tête de bétail tour en favorisant la reconstitution du cheptel de la localité au cours de la même période. Mieux encore, il a informé l’audience du démarrage prochain des travaux d’extension de l’école de Daasbiyo avec la construction de quatre nouvelles salles de classe, d’un réfectoire, d’un dortoir, d’un bloc de latrines et de deux logements équipés pour les enseignants. De même, la réhabilitation complète du poste de santé et son corollaire en matière d’équipements est inscrite à l’ordre du jour tout comme la réhabilitation prochaine des trente deux exploitations agricoles des secteurs de Faradil et de Doureh. Ces jardins bénéficieront de la construction des bassins de réception d’eau, l’installation de pompes solaires, de serres et du système d’irrigation en goutte à goutte. Il est également prévu la mise en oeuvre de trois micros barrages pour augmenter les volumes d’eau et la qualité dans les puits du secteur. A son tour, la présidente de l’antenne locale de l’UNFD, Wilo Ibrahim, a exprimé sa satisfaction en remerciant les donateurs aux noms de ses paires régionales avant de rappeler tous les efforts fournis par le ministère de la Femme et de la Famille pour l’autonomisation des femmes issues de la couche vulnérable de la société djiboutienne. Elle a tenu à remercier le Président de la République, M. Ismaïl Omar Guelleh, ainsi que la Première Dame, Mme Kadra Mahamoud Haid, qui oeuvre inlassablement pour promouvoir les activités génératrices de revenus pour les femmes les plus vulnérables dans le pays et en particulier celles de sa région.

Quant aux femmes villageoises bénéficiaires des machines à coudre, elles n’ont pas manqué de saluer ce geste noble des responsables du projet. Elles ont reconnu que l’apprentissage de la couture des vêtements à porter et ces machines leur épargneront le déplacement vers le chef-lieu mais également leur permettront d’exercer une activité génératrice de revenus.

Source textes et photos : ADI, La Nation, RTD.

 

Bonjourdromadjib

TAUX DE CHANGE
Votre navigateur neprend pas en compte le javascript


     
Accueil Nous contacter FAQ Djibouti Telecom