Espace Abonnés
Offres Adjib
Entreprise
Infos et loisirs
Tourisme
Sortir à Djibouti
Utiles et Pratiques
Informations pratiques
 

  Actualité Nationale

Avec


Association JICA-Djibouti : 8 ans après le tsunami et le séisme du 11 mars 2011 au Japon Un souvenir encore vivace

Les expatriés japonais et leurs amis djiboutiens, se sont rassemblés l’après-midi du lundi 11 mars dernier sur la place de Tokyo, sise dans la commune de Ras Dika. Parmi l’assistance figuraient l’ambassadeur du Japon accrédité à Djibouti, Koji Yonetani, le commandant de la force d’auto-défense du Japon, le vice-amiral Daisuke Kajimoto, accompagné de l’édile de la ville Fatouma Awaleh Osman, le représentant-résident de la JICA à Djibouti, Toru Togawa, le président de la commune de Ras-Dika, Ibrahim Saïd Badoul et un bon nombre d’adhérents de l’association JICA-Djibouti, dont le président Tabarek Mohamed Ismaël. Tous ont ensemble observé cinq minutes de silence à la mémoire des milliers de victimes nippones du tsunami et séisme meurtriers qui ont frappé le nord-est du Japon le 11 mars 2011.

Huit ans après les calamités meurtrières qui ont touché le nord-est du Japon le 11 mars 2011 et qui ont causé 19.000 morts et provoqué une catastrophe nucléaire, les Djiboutiens se recueillent en silence avec leurs amis japonais de notre pays. La cérémonie commémorative de cette tragédie, qui avait gravement endeuillé le pays du soleil levant dans la seule journée du vendredi 11 mars 2014, s’est déroulée, pour la 8ième année consécutive sur la place Tokyo, sise dans la commune de Ras Dika. L’événement a rassemblée l’après midi de lundi dernier sur cette place, dédiée à l’amitié Djibouto-japonaise, une foule composée, des membres de la communauté nippone à Djibouti, et leurs amis djiboutiens membres de l’association JICA-Djibouti. Tous ont ensemble observé cinq minutes de silence pour honorer la mémoire des milliers de disparus nippons. Prenant la parole le premier, l’ambassadeur du Japon à Djibouti, Koji Yonetani, d’abord exprimé des condoléances aux familles de tous ceux qui ont péri lors de ces catastrophes. «En 2011, quand les medias du monde ont commencé à circuler les images de tsunami qui avait ravagé les villes et les villages de long des côtes du nord-est du Japon, nombreux ont été les djiboutiens qui se sont réunie d’une manière spontanée et qui ont partagé le sentiment de douleur avec nous, la population du Japon», a rappelé le diplomate japonais.

D’un ton solennel, il s’est dit touché par l’élan de solidarité que le gouvernement et peuple de Djibouti ont manifesté au gouvernement et au peuple du Japon face à cette terrible tragédie. «Nous avons constaté que les amitiés qui lient nos deux pays et les deux peuples sont tellement importantes» a-t-il déclaré en substance.

 

Source textes et photos : ADI, La Nation, RTD.

 

Bonjourdromadjib

TAUX DE CHANGE
Votre navigateur neprend pas en compte le javascript


     
Accueil Nous contacter FAQ Djibouti Telecom