Espace Abonnés
Offres Adjib
Entreprise
Communication
Infos et loisirs
Tourisme
Sortir à Djibouti
Utiles et Pratiques
Informations pratiques
 

Géographie

 Histoire | Nature | Visiter


Avec l'ONTD

La République de Djibouti se trouve à mi-distance de l'Équateur et du Tropique du Cancer. Sa situation, sur la côte orientale de l'Afrique, au débouché de la Mer Rouge et du Golfe d'Aden, c'est-à-dire entre Suez et l'Extrême-Orient, fut - avec le voisinage des riches provinces de l'Abyssinie - à l'origine de son importance stratégique.

Djibouti a des frontières communes avec l'Éthiopie, l'Érythrée et la Somalie. Elle possède 370 km de côtes qui s'étendent du Ras Doumeira, au nord, au village de Loyada, au sud. Sa superficie totale est de l'ordre de 23.000 km².


*Pour une carte plus détaillée, cliquer ici.

 

Géologie

La République de Djibouti est située au centre d'une zone d'effondrement faisant suite à la Mer Rouge, et qui s'étend entre les plateaux d'Éthiopie, d'Arabie et de la Somalie. Selon les géologues, la contrée délimitée par le Lac Assal et le Goubet-Al-Kharab, qui appartient à la dépression Afar, n'est qu'un chaînon, émergé pour un bref moment de l'histoire terrestre. Afar, Mer Rouge, et Golfe d'Aden, étroit sillon marin, l'ensemble forme un futur océan, un océan en devenir, un bébé océan : l'océan érythréen. " Il n'a que 25 millions d'années, il sera aussi vaste sans doute que son grand frère l'Atlantique".

Cette situation géologique exceptionnelle fait que le territoire de la République de Djibouti reste continuellement exposé à des secousses sismiques, de faible intensité toutefois, qui sont les manifestations du déplacement très lent (2cm par an, en moyenne) des plaques d'Afrique et d'Arabie.

La zone Lac Assal - Goubet, point de convergence de trois portions du rift mondial, où l'écorce terrestre n'excède pas cinq kilomètres d'épaisseur (contre plusieurs dizaines normalement), est en outre une zone de prédilection pour les phénomènes telluriques. C'est ainsi que s'est formé, en novembre 1978, non loin du lac Assal, un volcan d'une quarantaine de mètres de hauteur, qu'Haroun Tazieff, aussitôt arrivé sur les lieux, allait appeler " L'Ardoukoba ", du nom de l'endroit "en pente" (en langue afar) où est apparu ce volcan.


L'Ardoukoba

A cette occasion, on a pu assister directement à un brusque écartement d'un mètre vingt entre l'Afrique et la péninsule arabique, pendant que s'ouvrait une faille principale de douze kilomètres de long entre le lac Assal et l'anse du Goubet. D'autres volcans se rencontrent d'ailleurs sur tout le pays, dont les plus connus restent ceux situés entre le Goubet et le lac Assal.

Relief

C'est dans le nord du pays que se trouve le mont Moussa Ali, qui culmine à 2020 mètres.

Le long du golfe de Tadjoura, une importante chaîne de montagnes comprend le massif du Goda (1750 m) avec la forêt primaire du Day et le massif des Mablas (1380 m), qui sont les seules parties du pays ayant une couverture végétale permanente.

Au nord d'Obock, bordée de bancs madréporiques, la côte est basse, sablonneuse, et se continue par une vaste plaine quasi-désertique : c'est la rive ouest du détroit de Bab-El-Mandeb, ou porte des lamentations, jonction de la Mer Rouge et l'Océan Indien.

Le Goubet-Al-Kharab, grande baie qui communique avec la mer par un goulet de 750 mètres de large au milieu duquel se dresse un petit îlot, est bordé par des falaises à l'aspect sévère.

Au nord-ouest du Goubet, se trouve le lac Assal, vaste dépression située à 153 mètres au-dessous du niveau de la mer et bordé d'une banquise de sel et de gypse.

Le Sud du pays est formé d'une série de dépressions parallèles, séparées par les plateaux tabulaires, donnant naissance à des plaines régulières qui favorisent la nomadisation : plaine de Hanlé, la plus vaste (35 km de long sur 20 km de large), Dikhil, plaine de Gagadé, située dans une dépression parallèle à celle du Hanlé, mais plus à l'est.

Enfin, tout à fait à l'ouest de cette région, se trouve le célèbre lac Abbé aux alignements de cheminées calcaires et où l'on rencontre de très nombreux flamants roses.

Climat

La République de Djibouti se classe parmi les pays à climat semi-aride chaud. A l'exception des régions montagneuses, il y règne une chaleur élevée rarement inférieure à 22°. Les écarts de température sont faibles. L'hygrométrie sur la côte et à Djibouti en particulier est très élevée.

L'année est partagée en deux saisons : la saison fraîche, d'octobre à avril (moyenne 25°) avec un vent d'est apportant quelques pluies, la saison chaude, de mai à septembre (moyenne 35°) où soufflent deux vents secs et brûlants (le Sabo du sud-ouest et le Khamsin du nord-ouest). Les mois de mai et septembre sont des mois de transition pendant lesquels s'opèrent les renversements des vents qui provoquent des calmes plats augmentant ainsi l'humidité.

Le climat de l'intérieur présente de notables différences avec celui du littoral. En particulier dès que l'on s'élève, la température est plus agréable : il en est ainsi à Arta, Randa, le Day (où des températures de 10° y ont été enregistrées).

Le régime des pluies est des plus irréguliers : les hauteurs annuelles de précipitations varient énormément d'une année à l'autre. D'une façon générale, il pleut rarement à Djibouti, plus fréquemment et plus abondamment sur les massifs du Goda et des Mablas.

Population

La République de Djibouti compte environ 600 000 habitants, dont 200 000 dans la seule ville de Djibouti. Les districts de l'intérieur, Ali-Sabieh, Dikhil, Obock et Tadjourah regroupent de 20 à 30 000 habitants chacun. Le reste de la population est constitué de nomades vivant en brousse.

La population Djiboutienne se répartit en plusieurs composantes humaines de religion musulmane pour la plupart : les Afars et les Somalis, et une communauté Arabe d'origine Yéménite.

Les Afars et les Somalis qui se caractérisent par le physique élancé, la régularité des traits, et le port altier, s'ils parlent des langues différentes, ont cependant un mode de vie identique : authentiques guerriers de légende, ce sont des pasteurs nomades.

Source texte et photos : Office National du Tourisme de Djibouti

 
Bonjourdromadjib


TAUX DE CHANGE
Votre navigateur neprend pas en compte le javascript


Rechercher avecGoogle

     
Accueil Nous contacter FAQ Djibouti Telecom